Usurpation d’identité : comment la prévenir et comment réagir ?

Publié le 22 juillet 2021

L’usurpation d’identité comment la prévenir et comment réagir ?

L’accélération de la transition numérique qui s’opère depuis plusieurs années apporte de multiples bénéfices dans de nombreux domaines et pour de nombreux services de confiance comme pour la lettre recommandée électronique ou encore la signature électronique. Mais cette digitalisation croissante des processus doit être couplée à une sécurité optimale pour les utilisateurs car les risques liés à cette dématérialisation sont aussi en hausse. En France par exemple le nombre d’usurpations d’identités a augmenté de 29% entre 2019 et 2020*. Dans le monde et plus récemment avec la crise sanitaire, les fraudes à l’identité se multiplient constamment. Plusieurs questions se posent, notamment : comment prévenir une usurpation d’identité et comment réagir ?

Sommaire :

  1. L’usurpation d’identité, qu’est-ce que c’est ?
  2. Comment prévenir l’usurpation d’identité
  3. Comment réagir à une usurpation d’identité ?

 

1. L’usurpation d’identité, qu’est-ce que c’est ?

Par définition, « l’usurpation d’identité est le fait de prendre délibérément l’identité d’une autre personne vivante, généralement dans le but de réaliser des actions frauduleuses financières, commerciales, civiles ou pénales. Cette infraction est prévue et réprimée aux articles 226-4-1 et suivants du Code pénal. » L’usurpation d’identité est donc un délit.

Selon un sondage datant de 2015, chaque année en France, plus de 200 000 personnes seraient victimes d’usurpation d’identité en ligne. Qu’il s’agisse d’un piratage de leur adresse email ou d’une plateforme pour des transactions entre particuliers, les méthodes d’usurpation d’identité sont nombreuses et il existe une façon simple de s’en prévenir : éviter de partager vos documents et vos données personnels sensibles, y compris la copie d’un document d’identité, à un tiers.

Refuser d’envoyer sa carte nationale d’identité pour n’importe quel prétexte est une règle primordiale. Si l’envoi est inévitable, assurez-vous au maximum de l’identité et de la légitimité du destinataire ; ce peut être le cas pour accuser réception d’une lettre recommandée électronique AR24.

Pour savoir si un mail vient bien de nos services n’hésitez pas à lire notre guide de bonnes pratiques. AR24 fait partie de la liste globale des prestataires de confiance qualifiés au sein de la Commission Européenne, et garantit l’identification du destinataire à un degré de confiance substantiel (conformément à l’article 53-1 du Code des postes et des communications électroniques).

 

2. Comment prévenir l’usurpation d’identité ?

Plusieurs actions sont à retenir pour prévenir une usurpation d’identité et éviter d’y être exposé :

  • Ne fournissez pas de copie de vos documents d’identité à une société que vous ne connaissez pas qui n’est pas enregistrée au prêt d’un organisme public. Vous pouvez vérifier ces informations dans les mentions légales obligatoires de leur site internet.
  • Faites attention aux choix de vos mots de passe. Choisissez des mots de passe complexes combinant chiffres, lettres majuscules et minuscules et caractères spéciaux. Enfin, évitez d’utiliser le même mot de passe pour plusieurs sites.
  • Méfiez-vous de l’hameçonnage qui consiste à vous envoyer des emails en apparence classiques, vous demandant de vérifier vos données personnelles telles que des mots de passe, des numéros de carte de crédit ou des détails concernant votre numéro de sécurité sociale.
  • Assurez-vous d’envoyer vos messages au bon destinataire. Certains essaient de se faire passer pour une société connue avec des adresses emails ressemblant aux adresses emails que pourraient utiliser les sociétés concernées. Vérifiez donc la cohérence des informations contenues dans l’adresse destinatrice. En cas de doutes, téléphonez à la société ciblée.

 

Il existe aujourd’hui un moyen simple et efficace pour réduire les risques d’usurpation d’identité : utiliser une identité numérique.

Une identité numérique permet l’identification et l’authentification d’une l’individu en ligne et atteste de son identité. Cela est possible avec L’Identité Numérique La Poste qui est un service de La Poste permettant de se connecter à plus de 900 sites et services en ligne via le portail FranceConnect. C’est une identité électronique attestée conforme en France au niveau de garantie substantiel du règlement européen eIDAS par l’ANSSI. Cela signifie que le degré de sécurité et de confiance a été vérifié et que les Français possédant une Identité Numérique La Poste peuvent effectuer leurs démarches en ligne en toute confiance. Elle réduit de facto les risques d’usurpation d’identité : vous êtes, par exemple, notifié à chaque tentative de connexion, avec la possibilité de bloquer ladite connexion.

La création d’une Identité Numérique La Poste est simple, rapide et gratuite. En savoir plus sur L’Identité Numérique La Poste.

 

3. Comment réagir à une usurpation d’identité ?

Si cela vous arrive, il faut agir sans attendre. Vous pouvez par exemple demander aux sites concernés d’intervenir. Sur chaque site, il existe des formulaires pour signaler ce genre de problèmes ; en tant que victime, vous pouvez demander à cesser la diffusion de vos informations personnelles en ligne en vous adressant directement au responsable du site afin d’exiger leur suppression.

Vous devrez nécessairement fournir la preuve que votre identité a été usurpée. Ces sites et services pourraient vous demander des documents complémentaires. A savoir que les documents que vous transmettez à ce moment-là au site ne peuvent être utilisés que pour cette finalité. Vous devrez fournir le type d’information usurpée (par exemple le nom/prénom, l’adresse, des coordonnées bancaires, etc.) et fournir le justificatif associé au type d’information usurpée.

Enfin, vous devrez adresser une plainte pénale car l’usurpation d’identité est une infraction pénale. Il est possible de déposer une pré-plainte en ligne. L’article 226-4-1 du Code pénal réprime le délit d’usurpation d’identité en sanctionnant d’un an de prison et de 15 000 euros d’amende : « Le fait d’usurper l’identité d’un tiers ou de faire usage d’une ou plusieurs données de toute nature permettant de l’identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d’autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération ».

 

Pour conclure, prévenir et se protéger d’une usurpation d’identité est à la portée de tout individu. Il faut toujours rester attentif aux informations que vous envoyez en ligne.

Certaines méthodes sont plus simples que d’autres pour réduire les risques comme l’utilisation de L’Identité Numérique La Poste. En suivant ces conseils vous ne devriez pas à avoir à réagir à une usurpation d’identité, mais si tel est le cas, signaler ce problème au site concerné et déposer une plainte sont les solutions les plus efficaces. Toutes ces options sont bien entendu accessibles à 100% en ligne.

 

*Source : https://www.datapressepremium.com/rmdiff/2010606/CP_ONFIDO_IDFraudReport_FR.pdf 

 

Créer gratuitement mon Identité Numérique La Poste en quelques clics

Partagez cet article

Ces articles peuvent vous intéresser

Newsletter AR24

Restez informé au sujet des dernières actualités liées à la lettre recommandé électronique